Menu
Disponible
Lu Me Ve de 08h30 à 20h00
Ma Je de 14h00 à 20h00
Sa Di pour les urgences uniquement
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les croyances sur les lombalgies : rôle éducatif du kiné dans votre prise en charge à Eghezée

Les croyances sur les lombalgies : rôle éducatif du kiné dans votre prise en charge à Eghezée

Le 08 janvier 2020
Les lombalgies sont des pathologies musculo-squelettiques les plus fréquentes mais aussi invalidantes. L'examen clinique est important pour votre prise en charge et votre rôle dans votre traitement. Vous pourrez ainsi mieux comprendre votre dos.

Les lombalgies sont des pathologies musculo-squelettiques les plus fréquentes mais aussi invalidantes. Il faut savoir que l’évolution est positive dans la majorité des cas. Cependant chez certains patients, la douleur persiste et devient chronique. Dès lors, les répercussions peuvent apparaître sur les plans socio-économiques et individuels. La littérature scientifique montre qu’il est important de bien évaluer le patient et sa prise en charge pour qu’elle soit la plus adapté pour un traitement qui évite de maintenir des douleurs, évite la kinésiophobie, …

Lors des traitements, il a été évalué les bénéfices par le repos ou par le maintient de l’activité. Les patients, ayant maintenu l’activité qu’ils faisaient, ont vu l’évolution positive se faire plus rapidement que les patients avec un repos complet. En effet, notre dos est fait pour bouger et porter des charges. Si nous ne l’utilisons pas les muscles ne se renforcent pas et ne jouent plus le rôle de sangle.

Le rôle du kinésithérapeute est de vous apprendre à mieux vous comprendre, à mieux comprendre son dos. Le patient est acteur de son traitement et de sa guérison. Car le dos est fait pour bouger et nous pour avoir une vie sociale et économique. Il est donc important de maintenir ses activités pour une bonne récupération. On ne le dira jamais assez qu’une bonne hygiène de vie est importante. L’activité physique non seulement renforce votre dos mais elle est utile pour diminuer le stress.

Demoulin C., Roussel N et al. – Les croyances délétères des patients lombalgiques. Rev Med Liège 2016 ; 71 : 1 : 40-46